1990

 Traversée des USA en Harley Davidson.
Retour à Bercy pour un nouveau show baptisé « Dans la chaleur de Bercy », placé sous le signe de l’acier et de la moto. Au cours de ce spectacle, il crée sur scène « Je ne suis pas un héros » de Daniel Balavoine et « Diego » (de Michel Berger). Le show obtient la Victoire de la Meilleure prestation musicale. Il est également récompensé par une Victoire spéciale pour le plus grand nombre de spectateurs.

1991

La tournée du « Cadillac Tour » bat tous les records.
Un sondage dénombre 23 millions de fans de Johnny Hallyday (par ailleurs, 53 % des Français déclarent l’aimer !).
Il publie un nouvel album « Ça ne change pas un homme » avec des titres écrits par Bon Jovi, Bryan Adams, Chris Rea, Mort Shuman, Tony Joe White, Patrick Bruel et Art Mengo.

1992

Cette année voit la sortie de l’intégrale live « Johnny Hallyday tout public » composée de dix-sept albums, présentés dans un flight case.
Nouveau triomphe à Bercy (trois semaines à guichets fermés) : 250 000 spectateurs pour un show où il ressuscite des standards, comme « Pour moi, tu es la seule », « Je veux te graver dans ma vie » et « Voyage au pays des vivants ».

1993

Pour ses 50 ans, Johnny s’offre les 18, 19, 20 juin, un anniversaire de folie que lui seul peut se permettre : trois soirées magiques au Parc des Princes, avec 180 000 spectateurs, 50 titres et la présence de la famille : Sylvie, David, Eddy Mitchell, Michel Sardou, Paul Personne, Joey Gréco. A cette occasion sort l’intégrale studio de Johnny : 40 CD, 723 titres.
La collection Johnny Hallyday, présentée dans un étui de guitare,s’ arrache en une journée par les fans.
Le spectacle est prolongé par une tournée « Sold Out » et la sortie d’un fabuleux triple live.
Il obtient la Victoire de la Musique pour le Meilleur concert de l’année.

1994

Il retrouve son complice Chris Kimsey pour un album entièrement en anglais, enregistré au studio Ocean Way de Los Angeles. L’album sera double disque d’or.
Johnny se produit à La Cigale quatre soirs de suite, où il présente son nouvel album « Rough Town ». Toutes les places seront vendues en deux heures.

1995

L’album « Lorada » (contraction des prénoms des deux enfants de Johnny : Laura et David) est un triomphe (double disque de platine), avec les hits « J’la croise tous les matins », « Quand le masque tombe », « Ne m’oublie pas ».
Il se produit pour la quatrième fois à Bercy et inclut une partie unplugged à son show qu’il termine par « L’Hymne à l’amour », le classique d’Edith Piaf.

1996

En mars, il célèbre son mariage avec Laeticia à Neuilly.
Le 24 novembre, il fête les 40 ans du rock’ n roll à Las Vegas, avec 8 000 fans venus de toute l’Europe, pour le plus grand charter de l’histoire du rock. A cette occasion, il enregistre « Destination Vegas », un troisième album consacré aux classiques du Rock.

1997

Johnny décide de faire un break et sillonne les mers pendant six mois.
Parution de trois doubles CD, baptisés « Anthologie », qui regroupent les 120 chansons les plus marquantes de l’artiste. Johnny a procédé lui-même au choix des titres.

1998

Nouvelle grande année Hallyday avec la sortie, en janvier de l’album « Ce que je sais », double disque de platine, écrit par Pascal Obispo et deux nouveaux hits, « Ce que je sais » et « Allumer le feu ». Séances de dédicace à Marseille, Bordeaux, Paris.
Il tourne à New York le clip de « Ce que je sais » avec le réalisateur William Friedkin (« L’Exorciste »).
Les 5, 6 et 11 septembre, nouveau rendez-vous historique pour trois concerts au Stade de France, un lieu déjà mythique. Il est le premier artiste français à se produire dans cette arène aux dimensions colossales. Johnny « met le feu » à 240 000 spectateurs, 40 titres réarrangés, des duos magiques avec Lara Fabian, Patrick Bruel, Florent Pagny, Pascal Obispo, Jean-Jacques Goldman et Lionel Richie. Le spectacle est grandiose : arrivée en hélicoptère, orchestre symphonique de 85 musiciens, 400 choristes. Le triple CD et la vidéo qui fixent l’événement, battent des records de vente.
Apparition discrète mais remarquée de l’acteur Hallyday dans le film « Paparazzi » d’Alain Berberian.
Tournage en Espagne du film de Stéphane Gusti « Pourquoi pas moi ».

1999

Il tourne au Havre, « Only You » de Laetitia Masson, avec Jean-François Stevenin et Sandrine Kiberlain. Pour les besoins de la bande originale, il enregistre 5 titres phares d?Elvis Presley.
Succédant à une tournée d’été, un nouvel album sort le 13 septembre 1999.

Le disque est écrit par le fils de Johnny, David Hallyday. Il s’intitule « Sang pour sang ». Les textes sont signés par les écrivains Philippe Labro (« Pardon »), Françoise Sagan (« Quelques cris »), Vincent Ravalec (« Les larmes de gloire ») par le chanteur Chistophe Miossec (« Notre histoire ») et par Michel Mallory, Eric Chemouny, Lionel Florence, Zazie et Pierre Grillet.